HOME   |   ABOUT   |   BLOG ARCHIVE   |   SUBSCRIBE

Paris - Jour 2

Musée du Louvre

Après une visite dans la section des antiquités égyptiennes, j'ai vraiment le goût d'aller en Égypte!



 Pont Alexandre III

 Musée de l'Armée

 Une pause au Jardin des Tuileries où il n'y a absolument rien à voir au mois de mars. Il faut que je revienne à Paris.

 Place Vendôme

 Opéra Garnier

 Palais Royal

Je pense que c'est un des mes endroits préférés à Paris.


Si vous voulez sortir de la zone touristique et rencontrer des gens sympathiques, la rue des Rosiers dans le quartier juif est à visiter! On m'a proposé de manger à l'As du Fallafel et c'était un délice! Par la suite, nous avons pris la rue des Francs-Bourgeois, une rue remplie de boutiques de mode, pour aller à la Place des Vosges pour manger d'autres pâtisseries achetées sur la rue des Rosiers. Malheureusement, vers la fin de la journée, j'ai été épuisée et j'ai arrêté de prendre de photos. Donc, il n'y a pas de photos pour la Place des Vosges ni pour l'avenue des Champs-Élysées.

Paris - Jour 1 - Manifestation anticapitaliste du 5 mars 2013

 J'ai ramassé quelques tracts, pamphlets et autocollants.

Sur un tract d'Alternative libertaire, on peut trouver les propos suivants: « On savait bien que les "socialistes" n'avaient aucune intention d'engager un bras de fer avec le patronat. Mais c'est pire: il suffit que le patronat montre un peu les dents pour qu'Ayrault et sa clique déguerpissent. [...] Dans la continuité directe des gouvernements précédents, il s'agit de maintenir coûte que coûte les profits des capitalistes émoussés par leur crise, au détriment de celles et ceux qui produisent les richesses: les travailleurs et les travailleuses. »


Sur un tract du NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste) concernant l'Accord National Interprofessionnel signé le 11 janvier par le Medef et par trois syndicats, on dit que « cet accord faussement présenté comme un moyen de "sécuriser l'emploi" est en réalité une machine de guerre pour licencier plus vite et moins cher, pour baisser les salaires, imposer la mobilité, rallonger le temps de travail, pour subordonner la vie, le salaire, les conditions de travail des salariéEs aux profits de quelques uns. »


« L'aggravation de la crise capitaliste oblige le gouvernement à durcir ses prévision économiques, annonçant donc une aggravation de la politique d'austérité: des réductions de dépenses publiques encore plus importante (au moins 15 milliards de coupes supplémentaires), la baisse ou la fiscalisation des allocations familiales, le gel des retraites -voire leur baisse- par augmentation des cotisations versées par les pensionnés avec en prime un nouveau recul de l'âge de départ en retraite; des économies sur la formation professionnelle, le logement, l'aide aux chômeurs... On en oublie, mais Hollande et Ayrault, leurs ministres et leurs conseillers, penseront à tous! »




« Plus que jamais, contre l'ANI et l'ensemble de la politique de ce gouvernement au service du patronat, il est urgent de se mobiliser, tous ensemble. Une seule journée ne suffira pas pour aboutir au retrait du projet de loi. C'est donc un vrai mouvement d'ensemble, généralisé, dans la durée, qu'il faut construire. »


À voir les gens scander des slogans et montrer leur dédain face au système capitaliste, les souvenirs du mouvement étudiant québécois 2012 ont surgi en moi.


Paris - Jour 1


Après six heures de route à partir de Bruxelles, nous sommes enfin arrivés à Paris vers 6h du matin. Nous avons eu droit à un très bel accueil avec les soldats qui se promenaient dans la ville avec leur fusil d'assaut. Notez mon sarcasme, car je n'ai pas du tout apprécié l'omniprésence de ces soldats autour de l'Arc de Triomphe de l'Étoile, de la Tour Eiffel et du Château de Versailles. Malgré tout, j'ai tout de même été heureuse de voir la fameuse Tour Eiffel, surtout au levé du soleil!


 Arc de Triomphe de l'Étoile

 Statut de Louis XIV devant le Château de Versailles

 Château de Versailles

Le Château de Versailles était tout simplement majestueux! Par contre, au mois de mars, il n'y a rien à voir dans les jardins. Une autre visite à Versailles s'impose.






Après la visite au château, direction à la Cathédrale Notre-Dame de Paris! À la sortie de la station Saint-Michel Notre-Dame, on entendait des gens crier dans la rue. Cela m'a piqué la curiosité et je me suis rapproché de la foule pour découvrir qu'il s'agissait d'une manifestation anticapitaliste. Mon ami et moi avons marché un peu avec le cortège pour comprendre les revendications. Cependant, nous étions limités dans le temps et il fallait aller visiter la Cathédrale Notre-Dame de Paris. 

Cathédrale Notre-Dame de Paris

La manifestation continuait encore à notre sortie de la cathédrale. Des photos de la manifestation dans le prochain billet.

Anvers, Belgique

Gare centrale

Oh Anvers! Quel bel accueil par l'architecture de la gare centrale! Je suis déçue de ne pas avoir pensé à amener mon objectif 17-50mm pour pouvoir capter l'ensemble de la gare.

 Leysstraat coin Kipdorpvest

Anvers est une autre ville belge où la visite se fait en une journée. Cela prend entre 30 et 45 minutes de voyage en train à partir de Bruxelles. Anvers est apparemment la capitale mondiale du diamant. À la sortie de la gare centrale, il y a des dizaines de boutiques de diamant.

 « There's more to life than chocolate, but not right now! »
J'ai réussi à résister à la tentation.

Cathédrale Notre-Dame d'Anvers

Le beau temps est très rare dans les pays du Nord de l'Europe en automne et en hiver. La chance était là pour avoir une journée bien ensoleillée ce jour-là.

Gand, Belgique


À l'arrivée à la gare centrale de Gand, on peut remarquer qu'il y a des jeunes partout! On m'a fait savoir que Gand est une ville universitaire. Je me sentais tout d'un coup chez moi. Le voyage entre Bruxelles et Gand en train a duré moins de 30 minutes.


Église Saint-Nicholas (à gauche) et une partie du Pont Saint-Michel (à droite)

Vue sur le côté du Pont Saint-Michel


Couvent des dominicains de Gand

Bruges, Belgique


Bruges est également une ville très touristique et peut être visitée en une journée. Pour ma part, j'ai pris le train de Bruxelles vers 10h pour arriver à Bruges vers 11h. Après la visite, je suis revenue à Bruxelles vers 19h.

 Camion vendant des gauffres chaudes

Beffroi de Bruges

Maisons de la rue Potterierei sur le long d'un canal

Quai du Rosaire

Amsterdam

Museumplein 

Amsterdam est une ville très touristique. Située à trois heures de route de Bruxelles, elle est connue pour ses coffeeshops où on peut consommer du cannabis légalement et pour son Quartier Rouge. On peut facilement visiter cette ville en une journée et j'y ai été pour un jour et demi.

Pont Blauwbrug
Au coin de la rue, il y a un petit café local avec une ambiance très chaleureuse qui s'appelle Café Langereis.

Un dépanneur sur Roken Straat vendant des stroopwafels (première étagère) et des petits biscuits au cannabis (dernière étagère). 


Les maisons colorées d'Amsterdam